Slides : le télétravail à grande échelle

Hier, j’ai parlé du télétravail “à grande échelle” à la Tour du Web dans le cadre des meetups WordPress de Lyon.

 

Voici mes slides + notes :

Notes

Slide 3 :

Je suis là pour vous dire que le télétravail c’est l'avenir. Il suffit de chercher un peu sur internet pour trouver de nombreux articles qui en parlent en bien et en mal.

Les entreprises qui embauchent des télétravailleurs savent qu'un environnement de travail confortable contribue au bonheur des leurs employés et à la satisfaction de leur équipe. Pourquoi ? Parce qu’ils savent aussi qu'un tiers des nouveaux employés démissionnent après 6 mois.

Slide 4 :

On sait qu’un employé en télétravail est 30% moins susceptibles de démissionner.

Slide 5 :

Et c’est quelque chose dont les entreprises ont bien conscience : un employé mécontent, c’est souvent un employé qui cherchera un nouvel emploi.

Slide 6 :

Maintenant, je vais vous parler des défis du télétravail, parce qu’évidemment gérer une équipe à distance, ce n’est pas si simple.

Il y quelques mois, IBM a arrêté de permettre à ses employés de travailler en télétravail, et ce après des années. Ils étaient d’ailleurs l’un des leaders de ce type de travail. Il y a aussi, Yahoo qui à fait les gros titres il y a 2 ans lorsqu’ils ont rappelés leurs employés dans leurs bureaux.

Personnellement, si j’étais chez IBM ou Yahoo, j’aurai pas trouvé ça cool. Et je suis assez contente que mon boss (MM) ne voit pas les choses de la même façon. La bonne nouvelle c’est que le télétravail, ça marche et c’est l’une des tendances du future pour les entreprises. Mais avant, pour commencer, voyons ce que cela implique du côté de l’entreprise.

Slide 7 :

Il y a évidemment pas mal de défis, à commencer pour l’entreprise. Ceci dit, qui ne sont pas insurmontables.

* Côté communication, ça peut être difficile : vous travaillez depuis chez vous, et ce, tous les jours. Parfois, vous n’allez voir personne pendant plusieurs jours. Il n’y aura personne qui passera près de votre bureau pour vous dire bonjour, vous proposer un café. Et donc c’est super important de faire l’effort de communiquer. Chez Automattic, on insiste vraiment sur l’importance des calls hebdomadaires avec chacune des équipes, des entretiens particuliers avec le/la chef d’équipe. Y’a un truc qu’on a pas c’est un coin café, ceci dit on a pas mal de chaines sur Slack qui font un peu office de pause café, où on peut parler du dernier épisode de Game of Thrones.

* Une entreprise est généralement définie par ses valeurs, et ses traditions et sa culture. Dans une entreprise lambda, les valeurs peuvent être compliquées à transmettre à des employés parce qu’elles ne sont pas écrites. La culture d’une entreprise ça s’apprend de jour en jour, en accumulant de l’expérience, en s’intégrant a l’équipe. Le problème du télétravail, c’est que vous ne pouvez pas interagir en face a face au quotidien. Il est donc super important de documenter cette culture pour qu’elle soit mieux transmise aux nouveaux employés.

* Enfin, la coordination avec les RH et la supervision interne peuvent aussi être compliquées. Comment est-ce que qu’un manager s’assure de qui fait quoi et quand ? Dans un environnement tel que le télétravail, il est nécessaire de se motiver, de prendre des initiatives et de savoir écouter et agir sur des retours. Et évidemment, une entreprise qui propose le télétravail à plein temps doit faire attention à qui elle embauche.

Slide 8 :

Maintenant, pour l’employé, il y a aussi des inconvénients, qui eux aussi ne sont pas insurmontables.

* On prend ça vraiment au sérieux chez Automattic et on appelle ça le syndrome de l’imposteur. Pour commencer, il y a le sentiment de ne pas être à la hauteur, que vous vous allez décevoir votre équipe, et que vous ne méritez pas votre place. C’est facile de croire que tout le monde fait mieux, est plus intelligent et travail plus que vous, et il faut savoir le surmonter.

* Ensuite, il y a les problèmes de concentration. En étant chez soi ou en espace de coworking on peut facilement être distrait par nos enfants, nos animaux de compagnie, des ouvriers qui viennent faire des travaux, le facteur qui passe, etc.

* Le 3ème point c’est être à jour et au courant de ce qui se passe. On ne peut pas travailler 24h24 7j7. Il y a des choses qui vont se passer quand vous ne serez pas là, et il faut savoir développer des techniques pour rester au courant de ce qui se passe quand vous n’êtes pas présent.

* Si vous travaillez dans une multinationale, il y a des chances que le travail se fasse en anglais. En tout cas, c’est le cas chez Automattic et parler anglais est une nécessité.

* Enfin, la solitude. Être chez soi, seul, à tout moment de la journée peut devenir pesant. Comme un cartoon du New Yorker je crois le dit si bien : on n’est pas sûr de savoir si on travail à la maison ou si on vit au travail.

Slide 9 :

C’est un peu un privilège de travailler de chez soi, et vous l’aurez compris, pour moi, c’est la meilleure façon de travailler.

Il y d’ailleurs plein d’entreprises qui travaillent avec WordPress, je pense à WP Media, qui travaille en remote. Il a donc plein d’avantages et d’opportunités.

Slide 10 :

Pour commencer : vous avez des employés heureux ! Travailler de là ou ça vous plait, votre maison, un espace de coworking, dans un café, c’est la belle vie. On peut changer d’emplacement quand on veut. Il fait trop chaud en terrasse, allez vous abriter là ou y’a la clim. Trop silencieux, descendez dans le coffee shop du coin. Besoin de rester chez soi pour le chauffagiste ? Pas besoin de prendre une demi journée. Pour résumer, vous pouvez faire de votre chez vous un endroit idéal pour travailler, avec l’avantage de ne pas avoir à faire face bouchons ou aux métros blindés le matin.

Slide 11 :

Chez Automattic, on emploi partout dans le monde, ce qui nous permet d’avoir accès a une équipe sans frontière. Le problème en ne recrutant que dans une ville c’est qu’on limite la diversité de notre équipe.

Pour cela, on va chercher loin quand on recrute afin d’atteindre ces individus avec des experiences diverses et variées. Pour vous donner un exemple, au jour d’aujourd'hui on a plus de 600 employés dans 58 pays et parlons plus de 80 langues.

Slide 12 :

Un autre gros avantage peut être le coté financier. Je dis peut être parce que ça dépend des entreprises. Alors oui, on économise dans tout ce qui est infrastructure, équipement, location, etc.

Ceci dit dans notre cas, on voyage plusieurs fois par an donc ca revient certainement à la même chose. Enfin, c’est un budget qu’on peut allouer à ces dépenses : on utilise pas d’argent pour les choses ennuyeuses et on le garde pour les choses cool comme les voyages et de nombreux bénéfices.

Slide 13 :

Bon, vous vous demandez surement comment on arrive à gérer +600 employés sans un seul bureau ?

Cela revient à 4 éléments principaux : la communication, l’emplacement où l’on choisit de travailler, la préparation et rester en mouvement.

Slide 14 :

Premièrement, on ne peut jamais ne trop communiquer. Alors, ça peut être ce que vous faites chaque jour, sur quel projet vous travaillez, une idée de projet.

Chaque semaine : pensez à partager un resumé individuel de ce sur quoi vous avez travaillés.

Comme outils, je recommande: le thème P2, Slack, Zoom, etc.

Un point important cependant : attention à l'écrit. Comme vous le savez la tonalité peut être mal retransmise. Savoir écrire et communiquer à l’écrit vient avec l’expérience. Pour cela, quand vous débuter, il faut savoir être ouvert, compréhensif, ne pas se vexer facilement, donner le bénéfice du doute au gens, etc. Et surtout utilisez plein de gifs et d’emoji et de memes !

Slide 15 :

Ensuit, il faut savoir trouver le lieu idéal pour travailler, savoir en gros trouver sa place. Selon ce sur quoi vous travaillez, il se peut que vous aillez besoin de travailler dans un endroit spécifique.

Si je suis en réunion, j'ai besoin d'un environnement calme. Si je fais du support, il faut que sois assise à mon bureau. Et pour certaines tâches, j’ai besoin d’un moniteur externe, donc je ne peux pas faire ça dans un coffee shop. Par contre, quand je fais des entretiens, j'aime avoir du bruit de fond, donc je vais me poser dans un café.

Parce que notre environnement affecte notre capacité à nous concentrer, c’est important de savoir trouver sa place. Automattic nous alloue un budget pour cela. Ça signifie donc que si je travaille dans un café, je peux utiliser ce budget pour mon café, ou pour le prix du coworking.

Slide 16 :

Il est vital d'être préparé. Il faut savoir ce qui se passe demain et sur le reste de la semaine. Il faut aussi avoir ses outils de prêt: par exemple un ordinateur chargé, cahier, stylos, des écouteurs, etc.

La pire chose est d’arriver pour un appel sur Zoom / Slack / Skype et que le son ne fonctionne pas. Ou bien vous avez oublié vos écouteurs et tout l'espace de coworking entend votre appel.

Slide 17 :

Avec ce mode de travail, il peut aussi être trop facile de s'asseoir à votre bureau toute la journée et de se lever rarement. Chez vous, il est peu probable que vous marchiez jusqu’à la photocopieuse ou que vous alliez discuter avec des collègues.

Du coup, comment on fait ? Plusieurs options : standing desk (bureau debout) ou tapis de marche. On voit souvent sur Zoom les gens qui marchent en réunion et c'est plutôt marrant.

Personnellement, j’utilise les rappels de mon Apple Watch pour me lever toutes les heures. Ça me permet de m'étirer. Lorsque vous faites une pause, ne l'utilisez pas pour regarder un autre écran, comme votre téléphone. Cela aidera à prévenir la fatigue oculaire et des maux de tête.

Slide 18 :

Au début d’Automattic, les gens on dit à Matt que ça ne fonctionnerait jamais, que c’était OK pour 10 personnes mais à 25 ça serait trop compliqué. Et puis on a passé le cap des 50, des 100, 200, 300 etc. Nous sommes à plus de 600 et ça marche toujours aussi bien.

Automattic recrute ! https://automattic.com/work-with-us/

Leave a Reply